HALAL, INGRÉDIENTS ET PRODUITS TRANSFORMÉS

Les produits alimentaires sont de moins en moins manger sans ajouts d’ingrédients ou même transformation, dès lors deux règles peuvent s’appliquer :

AL ISTIHÂLA

Si un produit (impur ou pur) subit une transformation au point de changer complètement par rapport au produit originel, il faut alors, pour la majorité des juristes, reconsidérer sa qualification légale et lui en attribuer une qui soit conforme à sa nouvelle nature.
Il se peut qu’il conserve sa nature originelle, mais cette qualification dépendra surtout de la possible nocivité du nouveau produit. Toutefois, plusieurs savants en particulier shafi’ite considèrent que c’est la nature originelle du produit qui définira sa classification finale.
Ainsi, pour ces derniers si le produit était haram au départ, il le restera même après transformation.

AL-ISTIHLÂK

Pour la majorité des juristes, si un produit haram est fortement dilué dans un produit halal, alors ce dernier conserve sa pureté et reste donc halal. Le Prophète (psl) dit :
« Lorsque la quantité d’eau est de deux grandes jarres (environ 200 litres), elle ne comporte aucune souillure.” » [Tirmidhî, Ahmad, Nasâ’î]
Exception au principe de licéité :
Il existe des exceptions au principe de licéité originelle.
Ainsi, les produits carnés n’entrent pas dans ce cadre, puisque comme l’affirme Ibn al-Qayyim, « la règle générale concernant les viandes est l’interdiction ».
Cet avis est partagé par un grand nombre de savants et se base notamment sur ce récit prophétique : le Prophète (psl) enseignait en effet à un compagnon qui chassait que :
« Si tu envoies ton chien et que tu dis “Au Nom de Dieu”, … mais qu’il est parmi d’autres chiens dont les propriétaires n’ont pas dit “Au Nom de Dieu” en les envoyant et qu’ils attrapent (des proies) et les tuent, alors n’en mange pas, parce que tu ne sais pas lequel (des chiens) a tué la proie. Et si tu chasses (à l’arc) et que tu trouves une proie après un ou deux jours mais qui ne comporte que les signes de tes flèches, alors manges-en. Si la proie est tombée dans l’eau (noyée), n’en mange pas. » [Bukhârî, Muslim rapporte une version proche]

Tu veux diffuser cette information ?

HAUT

Restez informés de l'évolution du halal en Europe

Vous êtes maintenant abonné !

REJOINDRE LE COLLECTIF

Rejoignez le collectif Halal en Danger afin de défendre notre liberté de culte

You have Successfully Subscribed!