Le consommateur musulman est-il si différent des autres consommateurs ?

Cette première interrogation nous renvoie à la contradiction entre notre éthique spirituelle et nos pratiques. La particularité que nous donne notre foi s’est estompée, nous l’avons nous-mêmes aliénée, au point de ne plus être capables de freiner notre boulimie incessante : consommer plus pour avoir plus. Nous vivons malheureusement dans l’illusion d’un bonheur qui se symbolise par de simples objets et services éphémères.

Nous participons à l’épuisement des ressources naturelles par le gaspillage, la surconsommation, la production de déchets inutiles. Nous sommes devenus les disciples d’un marketing publicitaire incessant qui introduit la notion de « halal » à sa guise et sans aucune réflexion.

Mais, où est donc passé notre cohérence entre notre spiritualité et notre manière de consommer ?

 

À ce premier constat amer, nous remarquons que, depuis plusieurs années, les consommateurs musulmans sont méprisés et font l’objet d’un irrespect patent de la part d’acteurs économiques sans foi.

Des industriels du marché du « halal » qui n’hésitent pas à vendre des produits contenant du porc, en passant par les certificateurs complaisants, à de l’eau « zamzam » vendue alors qu’il s’agit d’une eau provenant de nos robinets, voire parfois d’une eau non potable. Également, l’accumulation des scandales autour du hajj révèle que le consommateur musulman est bien le larron d’un système dont l’unique valeur est l’argent.

En effet, la négligence des droits du consommateur musulman, tout comme le mépris du rite que représente le « halal » et le hajj ne sont finalement que les signes révélateurs d’une société consumériste dont la fin se limite à l’asservissement de ses sujets à de simples consommateurs en vue d’obtenir un profit mercantile.

De la prise de conscience à une consommation réfléchie et éthique

De cette léthargie, les consommateurs vont-ils enfin s’émanciper pour prendre conscience de leur propre rapport à l’environnement, au bien-être de l’animal et à la lutte contre l’injustice ? Plusieurs d’entre eux ont décidé de rassembler leurs forces et expériences pour fonder l’Union Française des Consommateurs Musulmans, « UFCM », et offrir une voix à l’ensemble des consommateurs désireux de préserver le respect du rite qui les rassemble et de l’éthique qui les anime.

Nos rites devraient en principe être les vecteurs d’une vie empreinte de justice, de valeurs morales et spirituelles à l’égard des êtres humains, des animaux et de l’environnement dans son ensemble.

Notre combat commence donc par un appel aux consciences qui s’oppose au monde de la consommation insouciante. Nous ne sommes et ne pouvons être des consommateurs irresponsables. Chacun de nos actes engendre des conséquences sur l’environnement, l’équilibre social, notre santé ou même notre spiritualité.

Nous nous devons donc de consommer intelligemment en évaluant les conséquences de nos achats sur chacune de ces sphères qui impactent notre vie et la planète.

Agissez contre l'interdiction

Interpellez avec nous les différents partis politiques en leur envoyant un mail leur signifiant
l’importance d’agir dans le sens de la préservation de nos libertés religieuses.
Il est temps de se faire entendre. 

Restez informés de l'évolution du halal en Belgique

Vous êtes maintenant abonné !

REJOINDRE LE COLLECTIF

Rejoignez le collectif halal en danger afin de défendre notre liberté de culte

You have Successfully Subscribed!